Le projet monté dans le cadre du club « Un ballon pour l'école » a suscité beaucoup d'enthousiasme chez les élèves.

Le projet proposé aux élèves de la classe de 3e 4 les a motivés durant toute l’année et ils étaient tout excités, mardi après-midi, pour la phase finale. Les collégiens ont réalisé avec l’appui du Cnes de Toulouse et de l’association Planète sciences de Picardie un ballon-sonde qu’ils ont envoyé dans les airs. L’objet a été préparé sur place avant son lancement au Vélodrome : un ballon spécialement créé pour cette expérience a été gonflé à l’hélium, un parachute y a été accroché puis à l’extrémité, une nacelle fabriquée par les élèves et baptisée « Chuck nacelle ».
Dans cette nacelle ont été installés un certain nombre d’appareils : un capteur de pression atmosphérique, un capteur de température extérieure et deux téléphones portables.
L’un enregistre les images à l’horizontal, l’autre a été placé de manière à retransmettre la courbure terrestre. Le temps de vol pour gagner l’espace a été estimé à 1 h 30 avant que le ballon n’explose et que le parachute ne s’ouvre.
Il aura fallu environ 45 minutes pour que la nacelle regagne le sol, afin de récupérer les enregistrements. Le trajet pourra être suivi par l’intermédiaire du site Ootay.
Ainsi, les enseignants qui ont encadré cette expérience prévoient de pouvoir diffuser les images enregistrées d’ici la fin de l’année.
Cette démonstration s’est faite devant les camarades du collège. Sans aucun doute, cette découverte du travail mené au sein du club « Un ballon pour l’école » va motiver les élèves de 4e et 3e à participer à l’atelier scientifique qui sera mis en place à la rentrée.
G.B
via lunion.presse.fr