La campagne BLLAST (Boundary Layer Late Afternoon and Sunset Turbulence) va se dérouler du 14 juin au 8 juillet 2011 au voisinage de la tour instrumentée du Centre de Recherche Atmosphérique de Lannemezan (Hautes Pyrénées) (Laboratoire d’Aérologie, CNRS, Toulouse). Elle cherche à étudier la période transitoire de fin d’après-midi de la couche limite atmosphérique. La fin d’après-midi est une phase du cycle diurne de la basse troposphère encore mal comprise et pour laquelle la couche limite et son évolution sont mal représentées dans les modèles météorologiques. Pourtant, cette transition joue un rôle important, notamment sur le transport et la diffusion de la vapeur d’eau et des composés en trace. Comment la décroissance de la turbulence dans les basses couches de l’atmosphère se réalise, lorsque le chauffage de la surface par le soleil commence à diminuer ? Quelles sont les transferts en jeu, les échelles des mouvements ? Quel impact sur le transport des espèces ? Comment représenter correctement ces processus dans les modèles météorologiques ?
Cette campagne va réunir des moyens d’observation complémentaires (avions, drones, profileurs de vent UHF et sodar, lidar, scintillomètres, stations de météorologie et turbulence en surface, ballons captifs et sondages par ballons), de façon à obtenir la description la plus complète possible des processus dynamiques de la couche limite, sa structure verticale et la variabilité spatiale liée aux hétérogénéités de surface, avec des mesures continues pour certains instruments, et une importante intensification des mesures pendant la transition de fin d’après-midi.
La campagne est soutenue par l’INSU-CNRS, Météo-France, la NSF (National Science Fondation, USA), EUFAR (European Facility for Airborne Research), l’Observatoire Midi-Pyrénées (Université de Toulouse).
Durant cette campagne, le CNRM-GAME (Météo-France, CNRS) expérimentera un nouveau dispositif de sondage de l’atmosphère par ballon et radiosondes (dans la bande 401-406 MHz) entre 0 et 3000 m par rapport au sol. Toutes les heures, une radiosonde sera lâchée attachée à deux ballons dont un sera largué à une altitude prédéfinie, permettant la chute de la radiosonde et sa récupération. Le point de chute approximatif sera prédéfini avant le vol, la sonde sera suivie par radio jusqu’à proximité du sol, et la position GPS du dernier point reçu sera transmise à une équipe de récupération.

Le point de chute est repérable par le second ballon. Les capteurs de la sonde sont spécialement protégés pour permettre la réutilisation de celle ci.
La bande de fréquence 401 – 406 MHz sera particulièrement sollicitée puisque pas moins de 18 autres sondes météorologiques équivalentes seront utilisées sous des ballons captifs et 4 sondages classiques seront lâchés par jour. De ce fait, et pour limiter les fréquences occupées, la durée d’émission des sondes larguées et retombant au sol sera limitée à une heure. Deux fréquences ont été réservées à ces sondages.
Pendant la période du 14 juin au 8 juillet, les sondages seront réalisés pendant une dizaine de journée choisies en fonction des conditions météorologiques recherchées (vent faible, beau temps).

Pour plus d’informations, http://bllast.sedoo.fr/. Un site web de suivi de la campagne est également mis en place : http://boc.sedoo.fr/