Les élèves du Lycée Léon Blum du Creusot, dans le cadre d'un projet mené avec le CNES, ont fait partir ce samedi matin, un ballon sonde. Il est retombé à Saint-Martin Belle Roche, au nord de Mâcon.

L’excitation était palpable, samedi matin, sur les hauteurs du Creusot, près de la Lande de La Chaume. Il est vrai que c’était une grande journée pour les élèves de 1ère STI Electronique et de seconde MPS engagés dans un projet, mené avec le CNES, pour lancer un ballon sonde.
La préparation de l’envol s’est effectuée de façon parfaite, sous le contrôle des quatre enseignants qui ont encadré le projet, à savoir MM. Helias, professeur de physique, Zabawa, profession d’électronique, Duboux, professeur de mathématiques et Miguet, professeur de SVT.
Pour assister à l’envol du ballon sonde, le proviseur adjoint Sébastien Mathey, a eu le plaisir d’accueillir Montserrat Reyes, adjointe au Maire du Creusot, en charge des questions d’éducation, venue se joindre aux nombreux parents venus assister à l’événement.
Il était prévu que le ballon sonde, lesté d’instruments de mesure, prenne la direction de Mâcon. C’est ce qui s’est passé puisqu’il est retombé à Saint-Martin-Belle-Roche, au nord de la ville Préfecture de Saône-et-Loire. Mais samedi en fin d’après-midi, il n’avait pas encore été récupéré.
En attendant, les acteurs du projet ont bénéficié des nombreuses informations transmises. Le ballon sonde qui est monté à 30 kilomètres d’altitude, a rencontré une température minimale extérieure de -53 degrés, ce qui a induit une température minimale à l’intérieur de la nacelle de -26 degrés. Au moment de l’envol, la pression atmosphérique au sol était de 1050 hPa, puis elle a été proche de 0 Pa à une altitude de 30 km. A suivre…
Notons que le projet a été soutenu par la Ville du Creusot, par la Banque Populaire et par la Boulangerie Boudot.

Watch live streaming video from radiocomtv sur livestream.com