A l’Association des radioamateurs de Nouvelle-Calédonie, baptisée FK8KAB, le doyen a 84 ans et le petit dernier 41 ans. Tous ont une même passion : établir des contacts avec la terre entière, voire même dans l’espace.

« Si un jour, il y a une guerre des étoiles et que les satellites sont par terre, nous, les dinosaures, on sera toujours là pour trafiquer et on pourra communiquer avec un bout de fil et un émetteur », lance Claude, 76 ans, un brin provocateur. Les dinosaures en question sont une bande de radioamateurs de l’Aranc (Association des radioamateurs de Nouvelle-Calédonie).
Chaque mercredi soir, ils se retrouvent dans une ancienne école de Nouméa et se font un petit tour de table sur leurs activités personnelles. Car le radioamateur pratique de préférence en solitaire, de jour comme de nuit. Chez lui, confortablement installé devant ses appareils, il scanne les ondes et entre en communication avec d’autres mordus qui vivent à l’autre bout de la planète.

Espace. « Le but, c’est d’établir les contacts les plus lointains et les plus rares avec le moins de puissance possible », explique Samuel Torope, 57 ans, président de l’Aranc, dont le nom radio est FK8DD. Dit comme ça, un non passionné se dit qu’Internet a rendu ces manipulations bien obsolètes. Mais quand la bande de radioamateurs commence à conter ses plus belles connexions, impossible de ne pas se laisser embarquer dans leur univers.

Eric, ou FK8HM, le petit jeunot de 41 ans, jubile encore d’être entré en contact, en août 1998, avec l’astronaute français Jean-Pierre Haigneré qui séjournait alors sur la station Mir.
Robert, 82 ans, affiche aussi à son palmarès l’ISS, la station spatiale internationale. « C’était il y a un peu plus d’un an. L’équipage de la station était en contact avec un Australien, raconte FK8AH. Dès qu’ils ont eu fini, j’ai appelé dans les secondes qui ont suivi et j’ai pu échanger quelques mots avec eux. » En langage radioamateur, échanger quelques mots ne veut pas forcément dire parler de vive voix. Le morse et la graphie codée font des merveilles entre différentes nationalités. Par exemple, QRA signifie : « Où habitez-vous ? ». QRZ : « Répétez votre indicatif ».

On bombarde la lune et on sait exactement où ça retombe…

Lire la suite