Le 5 mai 1961 l’astronaute Alan Shepard était le premier Américain à aller dans l’espace, quelques semaines après le vol orbital triomphal du Soviétique Youri Gagarine.

Avec Spoutnik, le premier satellite artificiel de la Terre lancé le 4 octobre 1957, s’ouvrait officiellement l’ère de la conquête spatiale. Sous la direction de SergueÏ Korolev, le programme spatial de l’Union soviétique prenait d’emblée la tête d’une course de prestige menée contre les Américains.

Les États-Unis ripostaient en créant la Nasa le 29 juillet 1958 et confiaient leur programme spatial à l’ingénieur allemand Wernher von Braun avec un objectif clair : envoyer un Homme dans l’espace. Une nouvelle fois le défi fut relevé par les Soviétiques qui expédièrent en orbite le 12 avril 1961 le lieutenant Youri Gagarine. Moins d’un mois plus tard, l’américain Shepard volait à son tour à bord d’une capsule Mercury.

LIRE LE DOSSIER DE FUTURA-SCIENCES