Grâce à l’utilisation de capteurs de pression modernes, il est possible de concevoir des instruments avec lesquels on peut mesurer la hauteur d’un immeuble, d’un pylône ou d’une montagne et ce, jusqu’à une altitude maximale de 1 999 mètres. Dans cet article, nous allons décrire la façon de réaliser cet appareil de mesure : un altimètre simple et économique.

Voici déjà quelque temps, une entreprise japonaise spécialisée dans les capteurs de pression, nous a envoyé divers échantillons pour réaliser des altimètres et des baromètres simples.
A l’intérieur de ces capteurs se trouve un pont piézoélectrique, qui, suivant la variation de la pression, entraîne la modification de la tension disponible en sortie.
Lorsqu’un tel capteur est placé au niveau de la mer, il en sort une tension d’environ 4 volts. Lorsqu’il est placé à une altitude de 2 000 mètres, cette tension tombe à environ 3 volts.
Pour mettre au point notre altimètre, nous avons dû résoudre divers problèmes, car les seules données techniques en notre possession étaient les suivantes :
Tension d’alimentation ………………… 5 volts stabilisés
Consommation …………………………. 10 mA maximum
Impédance de sortie …………………… 10 ohms
Précision ……………………………. ±2,5 %
Tension de sortie max. ………………… 4,7 volts
Pression maximale …………………….. 863 mm/H
Pression minimale …………………….. 112 mm/H

Lire la suite en page ELECTRONIQUE