Max et son mâle s’occupent de leur ponte avec beaucoup de dévouement. Ils se relayent pour couver les œufs dont le nombre n’est toujours pas connu. Le couple trouve même le temps pour défendre un deuxième nid sur une plateforme dans le village (voire images sur nos pages internet). Il a déjà plusieurs fois réussi à faire déloger d’autres cigognes de cette plateforme.
D’ici quelques jours, des cigogneaux devraient éclore. Leurs parents seront ensuite certainement occupés uniquement à élever leur progéniture.

avec nos meilleures salutations et bonne semaine
Adrian Aebischer, André C. Fasel Directeur Musée d’histoire naturelle CH-1700 Fribourg-Suisse