La nacelle a été préparée par les élèves de seconde du lycée Doisneau (Ludovic Arnaud, professeur de physique) et les élèves de la classe de CM2 de l’école (Catherine Guichardaz).

Le lâcher a commencé à 13h30 (gonflage du ballon) et la nacelle s’est envolée à 13H50.

Les élèves se sont répartis en 7 groupes et ont suivi un parcours dans l’école et le centre de loisirs (merci à M. Tréhout, directeur du centre, qui a mis à disposition ses salles) :
salle de contrôles des paramètres du vol (localisation, pression atmosphérique, température)
salle GPS, avec la construction en temps réel de la maquette de vol
ateliers expérimentaux sur la poussée d’Archimède, la pression atmosphérique, les capteurs
atelier « Météo France » sur les couches de l’atmosphère
atelier « Remue-Méninges » sur la préparation des Exposciences et des Festiciels.

Les élèves de la classe de CE2/CM1 ont pu suivre les données en salle de contrôles (par groupe).
Quelques paramètres de vol :

14h35 : le ballon est à 13 200m d’altitude, à la vitesse de 80 km/h au sud-ouest du lac de Paladru
15h00, la ballon est à 20 520 m d’altitude, à la vitesse de 45 km/h à Vareppe
15h30, le ballon est à 29 800 m d’altitude, à la vitesse de 95 km/h à Lans en Vercors.

Le ballon a éclaté ensuite et la nacelle a été récupérée à Superdévoluy,
« Située dans le département des Hautes-Alpes et dans le massif du Dévoluy, la commune de Saint-Etienne en Dévoluy compte 600 habitants répartis dans les 10 hameaux. Chef-lieu du canton, le village est à 1 200m d’altitude ».

L’APRS n’ayant fonctionné que pendant quelques minutes, c’est donc à la gonio traditionnelle que le ballon a été suivi et récupéré par les équipes de radioamateurs en fin d’après-midi.

Mise à jour du 13 avril: En fait les équipes se sont positionnées en fonction des prévisions et comme l’APRS s’est remis en route quelques minutes avant la pose du ballon ont pu récupérer une trame de position GPS et se rendre dans le secteur.