Cette information suscite bien des interrogations : le président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes ARCEP a reconnu que les ondes de téléphonie 4G brouillaient la réception de la TNT. Pour remédier à ce problème, le régulateur national propose aux téléspectateurs de les aider à passer à la réception par satellite.

Au moment où l’ARCEP s’apprête à lancer son appel d’offres à candidatures pour les licences 4G, une nouvelle suscite bien des questionnements. Jean-Ludovic Silicani, son président vient de confirmer que les ondes 4G brouillent la réception de la TNT.

En effet, lors d’une expérimentation menée par Orange, SFR et Bouygues Telecom en Mayenne, les techniciens ont observé que les ondes 4G provoquaient des interférences sur la réception de la . Or avec le numérique, ce problème ne se traduit pas par une image de piètre qualité mais tout simplement par écran noir.

Pour remédier à ce problème qui pourrait toucher entre 150 000 et 500 000 foyers, le président de l’ARCEP leur propose d’opter pour la réception par satellite et de leur fournir une aide financière.

Cette révélation suscite deux questions : pourquoi ne pas choisir la solution mise en place par la Suède qui consiste à protéger la réception de la télévision ? Ce problème est-il juste un cas isolé ou va-t-il s’étendre à tout le territoire ?

Si aucune solution technique satisfaisante n’est trouvée, le gouvernement risque d’être obligé de revoir le prix plancher (fixé à deux milliards d’euros) des licences 4G à la baisse.

via degroupnews.com