Je veux aborder dans cet article la logique de toutes celles et ceux qui ont une réelle passion pour la radiocommunication de loisirs et plus spécialement le 27 MHz dans toutes ses spécificités. Toutes ses femmes et ses hommes pour qui notre moyen de radiocommunication qu’est la Cibi n’est pas qu’un simple gadget, mais bien le contraire, un vrais moyen pour s’impliquer dans son utilisation.

Aborder la Cibi dans ses débuts, celle que j’ai connue dès mon arrivée sur la fréquence en juillet 1982 avait comme premier objectif les contacts radio, longues ou courtes distances, le petit bonjour matinal a l’ami où l’amie qui partait travailler, le bonjour a l’ami routier de passage ou au VRP qui sillonnait le secteur, etc …
Le deuxième objectif était l’aide et l’entraide apportée aux autres utilisateurs du 27 MHz, soit passer un appel téléphonique a son domicile pour prévenir son épouse ou sa famille d’un retard éventuel (système que j’ai souvent utilisé pour prévenir mon épouse) grâce a des amis en fréquence, soit faire un radio guidage, soit aller dépanner quelqu’un sur place. Prévenir lors des intempéries : neige, verglas, inondations, brouillards, accidents, travaux où autres, les amis à l’écoute du canal 19 (Canal des usagers de la route).

Faut aussi dire que nombreux opérateurs où opératrice ont grâce a la Cbi réussi à prendre confiance en eux en surmontant leur timidité et de ce fait, découvrir de nouveaux Amis dans tous ce microcosme qui constitue notre société : de l’épouse au foyer a l’ouvrier maçon, du gendarme au médecin, du chef d’entreprise a l’exploitant agricole, de l’artisan au commerçant, du VRP au chauffeur routier, etc …. La Cibi offrait et offre toujours cette ouverture vers le monde.

Il était normal qu’ensuite se structure ce moyen de radiocommunication avec la création d’associations Loi 1901, avec certaines spécificités, certaines ayant pour but le DX, contacts très lointains avec les pays étrangers, échanges de QSL, de nombreux concours étaient programmés pour animer cette spécificité, mais faut aussi se souvenir des services très importants rendu grâce a ses contacts longues distances. A ce sujet, notre regretté Hubert Montailloux en avait relaté de très nombreux sur un livre, « Les Amitiés du Bout du Monde ».

D’autres se sont structurés, suite aux nombreuses sollicitations des associations sportives, pour apporter leur aide a la sécurité des sportifs. Aide importante par les moyens radio durant les épreuves sportives pour signaler tout incident où accident y compris bien d’autres services.

Aujourd’hui, ce sont ses associations qui fonctionnent encore très bien, dirais-je même trop bien, car toutes manquent d’adhérents pour répondre a 100% a toutes les sollicitations.

La logique de l’utilisation de la Cibi de ses années là reste toujours présente aujourd’hui, car même avec les moyens modernes dont nous bénéficions aujourd’hui (tous payant) faut pas l’oublier, la Cibi reste complémentaire et à un rôle prépondérant a continuer à jouer, tant sur le plan humain que matériel avec ses structures associatives.

Cette logique se retrouve au sein de notre mouvement fédératif avec cette recherche constante de s’impliquer davantage dans le domaine de la prévention et du secours a travers le Plan de Sauvegarde Communal.

Notre moyen de radiocommunication est loin d’être rangé aux oubliettes du passé. Le retour a la propagation, l’arrivée de nouveaux modéles de Cibi, mais aussi et surtout, cette volonté sans complaisance des vrais passionnés du 27 MHz, leur motivation exemplaire, cette aspiration et leur altruisme pour un monde meilleur, plus serein, mieux organisé, plus prévoyant est la plus belle de garanties d’un retour certain vers ce mode de radiocommunication.

Donc, la logique de notre mouvement fédératif est de continuer avec tous nos Amis a promouvoir, représenter et défendre cette Cibi là.
Amicalement votre.

TONTON 12
Président de la F.F.C.B.L-SER