Samedi toute la journée et dimanche matin, on retrouvera tous les passionnés radio-amateurs au parc des expositions de Castres à l’occasion du salon Saratech. Organisé par l’Idre, institut pour le développement des radiocommunications par l’enseignement, son président Jean-Claude Prat explique: «Nous avons des participants qui viennent d’un peu partout , de l’étranger bien sûr avec par exemple un spécialiste allemand qui va apporter des matériels très spécifiques, mais aussi tous les clubs de radio-amateurs de la région et leurs membres qui représentent des activités très variées.»

Sur place donc, on trouvera la présentation des activités spécifiques de chaque association, dont les membres sont souvent devenus très pointus en leur domaine, mais aussi de la vente de matériel neuf et d’occasion. Une bourse et «vide greniers» d’appareils, câbles, antennes et autres curiosités. On basculera ainsi de l’hypertechnicité très actuelle aux bons vieux engins qui ont fait leurs preuves à travers les âges. «La tendance reste bien sûr au tout numérique. Le radioamateur utilise maintenant la carte son de son ordinateur pour transmettre et cela apporte une meilleur qualité à la transmission.»

Au cours de ces deux journées, on parlera aussi certainement du Japon. Un pays ou les radioamateurs sont particulièrement nombreux: «Les Japonnais sont un milion de licenciés environ. C’est énorme. On peut supposer qu’actuellement, ces amateurs accompagnent le service public de secours.»

Le Saratech 2011 sera donc l’occasion de bien s’informer sur les contraintes et les plaisirs de ces pratiques radio ainsi que, de façon plus large, l’électronique de loisir.
via ladepeche.fr