Le site web de JARL (Japon Amateur Radio League) rapporte que le ministère des Affaires intérieures et le centre de trafic d’urgence a demandé la coopération des membres JARL dans la zone touchée. Entendu que les communications dans la zone sinistrée sont entravés par le manque d’électricité.

Les équipements radio amateur de chaque station avec licence individuelle, peuvent être utilisé aux abris et sièges de contacts d’urgences qui sont à leur proximité.
Toutefois, la situation de l’énergie dans les différentes régions, selon l’état de l’abri et du siège d’intervention d’urgence, peut avoir des difficultés à fournir de l’électricité.
La demande de coopération, n’est pas régie par l’article 74 de la loi sur la radio, mais fait appel à la bonne foi des volontaires titulaires de licences.
via JARL