Les pirates s’attaquent aux smartphones. C’est le message qu’essaient de faire passer les éditeurs d’antivirus présents au CeBIT 2011, salon des nouvelles technologies de Hanovre. Ces dernières semaines, les grandes marques ont présenté des solutions destinées notamment aux mobiles sous Android, système d’exploitation de Google.

Pourquoi Android ? Les spécialistes sont unanimes, c’est aujourd’hui le système le plus susceptible d’être victime de programmes malveillants à grande échelle. Son caractère ouvert, qui laisse une grande liberté aux clients, le rend aussi très vulnérable. Des applications peuvent être téléchargées par les utilisateurs hors de l’Android Market officiel, et il est possible pour les logiciels d’accéder à des fonctions-clés du téléphone.

L’iPhone à l’abri ?

À l’opposé, l’iPhone et son système très verrouillé sont protégés. Certes, seules les applications adoubées par la Pomme sont disponibles pour les clients, mais cela permet une sécurité renforcée, car les équipes d’Apple vérifient minutieusement chaque détail des applications qu’elles autorisent sur l’App Store. Un peu trop, même, au goût de certains, qui dénoncent une véritable censure. Quant à ceux qui déverrouillent leur iPhone (« jailbreak »), ils ne sont absolument plus à l’abri des codes malveillants.

Lire la suite.