Le président Daverat (à gauche), « convaincu du rôle que nous pouvons jouer lors de crises majeures ». photo J.-M. F.

Les radios-amateurs partagent la passion d’un mode de communication paraissant désuet. Et pourtant, leur rôle dans le monde actuel reste d’importance et dans certains cas vital. Quand tous les moyens dits modernes – téléphonie filaire, mobile et satellitaire – ne communiquent plus, restent la bonne vielle technique de la radio et son langage morse international.

La tempête Klaus a démontré le bien-fondé de ce mode de communication, quand le préfet a réquisitionné l’Adrasec (1) des Landes.

Ils ne sont que seize dans le département à détenir l’agrémentation de la Sécurité civile. Une compétence reconnue qui porte aussi sur la recherche de balises aéronautiques de détresse. Ainsi, l’association landaise que préside Michel Daverat, a-t-elle été encore, l’an dernier, appelée à la recherche d’une balise déclenchée intempestivement sur une épave d’avion d’un collectionneur.

Ses membres s’astreignent à un exercice officiel quinquennal de sauvetage. L’an dernier, il s’agissait de retrouver un avion de tourisme disparu dans le département.

Chaque semaine, un test départemental contrôle les installations des radio-amateurs agréés. L’Adrasec a, l’an passé, construit trois relais (préfecture, réserve d’Arjuzanx et Bénesse-lès-Dax) afin d’amplifier les transmissions au travers du massif landais boisé.

Enfin, une convention avec le Sdis autorise les radios-amateurs à accéder aux tours de guet et à embarquer dans les véhicules de secours. L’association landaise aura cumulé plus de 6 000 kilomètres totalisant un engagement bénévole de plus de 700 heures. « Nous sommes des travailleurs de l’ombre, prêt à intervenir de nuit comme de jour mais méconnus du grand public », a souligné le président Daverat lors de l’assemblée générale tenue samedi dernier. L’Adrasec 40 dont la devise est : « Une passion : la radio ; un idéal : servir. »

(1) Association départementale des radio amateurs au service de la Sécurité civile.
via sudouest.fr