La RPC de l’UIT-R a rassemblé à Genève du 14 au 25 février 2011, un millier de participants représentant plus de cent États membres de l’UIT. L’Agence nationale des fréquences y conduisait une délégation française forte de 57 membres. La réunion a adopté la version finale du rapport à la Conférence Mondiale des Radiocommunications de 2012 : les études et les méthodes décrites dans ce rapport sont la pierre angulaire des travaux que les États membres vont mener pour élaborer leurs propositions à la Conférence.

Parmi les sujets les plus discutés lors de la RPC, on notera la recherche de fréquences pour l’insertion des drones dans l’espace aérien ainsi que l’amélioration des conditions d’accès aux ressources orbite/spectre ou l’utilisation de liaisons satellitaires pour le contrôle du trafic aérien.

Par ailleurs, les pays de l’Union européenne et ceux qui, comme la Fédération de Russie, utilisent les bandes du dividende numérique pour des systèmes de radionavigation ont adopté un cadre d’accords de coordination aux frontières qui autoriseront le déploiement rapide des réseaux mobiles dans cette bande jusqu’aux frontières de l’Union.

Enfin, la RPC a dégagé un consensus assez large sur les réponses à apporter aux besoins des services scientifiques, notamment ceux qui permettent d’observer les phénomènes climatiques.

via ANFR