En préliminaire je remercie Philippe F1GMA de Noisy le Grand (93) qui s’est intéressé au premier article (Hydrogène pour alimenter dans le futur les relais F5ZBP et HB9G) et à la suite m’a communiqué son expérience de mise en oeuvre des produits conjointement présentés.

Les grandes entreprises ont toujours été sollicitées à montrer l’exemple sur les sujets d’actualité. Les piles à combustible sont par excellence la démonstration des innovations en matière écologique et respect de l’environnement. SFR et SNCF ont opter pour des produits sérieux présentés par les industriels à s’être lancé sur la fabrication de sources d’énergie pouvant remplacer le traditionnel groupe électrogène avec une fiabilité assurée.
Ces « centrales de production » demandent à l’identique des énergies fossiles le comburant qui est ici le méthanol ou l’hydrogène. Donc toujours un soucis de stockage et d’approvisionnement. Lorsqu’on parle de stockage il y a, comme un simple réservoir, un nombre d’heures de fonctionnement. Dans le cas présent soit l’hydrogène compressé est contenu dans des bouteilles, soit il y a reformatage pour produire de l’hydrogène sur le site d’utilisation (système baptisé Hydroplus).
La question reste entière : A quel coût dans la globalité de l’installation ? un travail de recherche est en cours pour tout mettre dans la balance.
Pour nous, expérimentateurs nous sommes vite au pied du mur d’une petite usine difficilement réalisable avec le soucis éventuel de la reproduction. Si quelques uns d’entre vous ont une expérience artisanale sur une production énergétique d’une centaine de Watts voire jusqu’à 1000 Watts il serait bénéfique d’en obtenir le résultat. Les applications étant limitées aux installations isolées en points hauts, les expériences ballons, les installations de secours et d’urgence.
Application SNCF
Le fabricant  

info: F5SN ED39