Le DR@F a entrepris depuis sa création, de faire bouger les mentalités et ne plus accepter la situation fortement dégradée de la réglementation actuelle des Services d’Amateur en France. Nous souhaitons aussi que les rapports entre l’administration et les associations soient améliorés et que ces services soient traités à égalité avec les autres services affectés à l’ARCEP. Le DR@F demande aussi que les décisions de la CMR2003 soient appliquées à notre réglementation et qu’une commission parlementaire contrôle l’indépendance des décisions de l’ARCEP. Nous nous appuierons sur la situation comparable dans tous les autres pays Européens, où le RR a été appliqué et où les différences et inégalités sont flagrantes avec la réglementation Française.

Plus d’infos sur le site du DR@F