La compagnie japonaise Daiwa Lease a développé un poste avancé transportable destiné à loger des sauveteurs lors d’une opération de secours menée à la suite d’une catastrophe. Entièrement autonome, il est conçu pour assurer la survie de deux adultes pendant un mois.

L’unité, appelée EDV-01 (« Emergency Disaster Vehicle »), se présente sous la forme d’un « conteneur vingt pieds », dont les dimensions définies par la norme internationale ISO sont de 20 pieds (6,058 m) pour la longueur, de 8 pieds (2,438 m) pour la largeur et de 8,5 pieds (2,591 m) pour la hauteur. Des pompes hydrauliques permettent d’élever en 260 secondes sa partie extérieure et de former ainsi un étage avec les lits et un bureau équipé d’un système de communication satellite. Le premier niveau contient les équipements assurant le confort minimum aux occupants : une douche (avec un réservoir de 800 l), des toilettes biologiques, une cuisine, un appareil qui produit de l’eau potable par condensation de la vapeur d’eau présente dans l’air (capacité de production de 20 l par jour), une pile à combustible et une batterie. Cette configuration permet de déplacer l’unité facilement par divers moyens de transport (bateau, camion, hélicoptère, etc.)

L’alimentation électrique est assurée par la pile à combustible et des panneaux solaires reliés à une batterie. La pile, d’une puissance de sortie de 600 W, a été fournie par la compagnie américaine ReliOn. Elle est alimentée par un réservoir qui contient une quantité d’hydrogène gazeux suffisante pour un mois. Les panneaux solaires sont de deux sortes. Les premiers, de 1 680 Wc, sont des modules de type HIT (Heterojunction with Intrinsic Thin-layer) [1]. Fournis par Sanyo, ils sont disposés sur le toit. Les murs du premier niveau sont équipés de 390 W de modules à silicium sphérique de Green Venture 21 [2]. La batterie Li-ion, d’une capacité de 10 kWh a été fournie par Eliiy Power, une compagnie créée à la suite des travaux sur Eliica, la voiture électrique développée par le professeur Shimizu de l’Université Keio. Un éclairage par des LED permet de réduire la consommation d’électricité.

La compagnie n’a pour le moment construit qu’un seul prototype. Elle compte le présenter à des organismes de secours (pompiers, police, etc.) afin de l’améliorer et de concevoir une version commerciale.

[1] Les cellules HIT ont été inventées par Sanyo et sont commercialisées depuis 1997. Elles sont constituées d’une tranche de silicium cristallin, encadrée par deux couches ultrafines de silicium amorphe.

[2] Ces modules sont constitués de cellules souples sur lesquelles sont réparties selon une structure en nid d’abeille des billes de silicium d’un millimètre de diamètre qui reposent chacune sur le fond d’un réflecteur de 2,2 mm à 2,7 mm de diamètre. Une description plus détaillée est donnée en pages 7 et 8 du rapport « Les nouvelles énergies s’exposent à Tokyo », publié en mars 2010 par l’Ambassade de France au Japon : http://www.bulletins-electroniques.com/rapports/smm10_007.htm

Origine :
BE Japon numéro 561 (21/01/2011) – Ambassade de France au Japon / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/65639.htm