A l’heure où France Telecom veut entrer dans la capital de Dailymotion à travers son opérateur Orange, le président du Conseil supérieur de l’audiovisuel veut de son côté réguler et contrôler les contenus vidéos sur le net.
Dans un entretien accordé au Figaro, le président du CSA indique qu’il refuse qu’Internet soit une  » zone de non-droit  » à propos des contenus mis en ligne par des particuliers sur des sites de partage.


[ad#Adsense in posts]