Le magazine sera servi aux abonnés dans la matinée avant midi, la vente au numéro sera effective dans la foulée.

EDITORIAL

Le possible est à l’horizon

[col-sect][column]Dans l’édito du précédent numéro j’écrivais «Nous voulons croire au possible». Etait-ce prémonitoire ou bien calculé de ma part ? Ni l’un ni l’autre en fait mais force est de constater qu’il me semble que nous ayons la chance d’avoir en face de nous un Président du REF-UNION qui a de l’envie.

Je ne sais pas si c’est l’envie de croquer la pomme mais une chose est claire il semble bien décidé à ouvrir la boîte de Pandor. Il fallait bien que quelqu’un le fasse un jour. Il nous a consacré quelques heures pour élaborer un entretien afin de faire connaître au plus grand nombre ses points de vue et rappeler l’objet du REF-UNION.

Le dernier Président du REF-UNION à nous avoir consenti audience fût Jean de F5GZJ pour Ondes Magazine. L’honnorable Présidente F6IOC n’ayant pas souhaité s’exprimer publiquement ailleurs qu’au travers des colonnes de Radio-Ref.

Le REF-UNION semble avoir renoué avec une Présidence qui veuille causer avec les radioamateurs d’en bas, mais surtout extérieur à l’association.[/column]
[column]J’ai ouïe dire qu’à une époque j’étais anti-REF, non et alors ! Il ne faut pas confondre anti-REF avec non-REF et que cela se sache. En effet, à l’époque j’avais de bonnes raisons pour agir ainsi, il s’agissait des raisons de l’époque… Aujourd’hui, force est de constater que nous sommes en présence d’une situation critique et qu’il est préférable d’agir en se regroupant plutôt qu’en se divisant.

C’est ainsi que j’invite toutes les associations à se parler ou se reparler, d’oublier les menteries et fâcheries du passé afin de se liguer contre la destruction de notre belle activité. Haut les coeurs gens de URC, allez en paix OM du REF-UNION et que si l’union fait la force il ne sera pas dit à nos petits enfants que nous n’avons rien tenté pour sauver notre hobby !

Pour ce qui est d’expliquer la nouvelle formule de RaM nous vous en parlerons via le web ou dans le prochain numéro.
Bonne lecture de ce numéro
Philippe, F1FYY[/column]
[/col-sect]