radiocom F1DUEUne nouvelle année commence, elle sera longue, éprouvante, mais déterminante pour notre association. Nous avons tous des atouts considérables. Il y a chez nos adhérents, quand ils veulent bien se rassembler, assez d’énergie, d’intelligence et de courage pour que nous ayons ensemble confiance dans l’avenir.

C’est un grand plaisir pour moi de présenter à chacun d’entre vous mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Que 2011 vous apporte l’épanouissement au sein de l’association, la santé, la joie dans votre famille et la réussite professionnelle.
Mes vœux vont aussi vers notre association, qui, fidèle à sa mission depuis plus de 85 ans, défend avec succès les intérêts de tous les radioamateurs français. Je lui souhaite d’avoir cette année les moyens pour continuer le travail avec la même détermination.
Je pense que l’instant est propice pour remercier très chaleureusement tous les bénévoles qui s’engagent sans compter pour que notre association puisse offrir les meilleurs services à nos adhérents.

Le REF-Union, dont le but est de représenter officiellement les radioamateurs français au plan national et international, a permis la mise en place de la meilleure réglementation possible pour nos activités.
Au plan national, nous avons prévu des réunions de concertation avec l’ARCEP et l’ANFR pour traiter plusieurs sujets : la révision de notre réglementation pour intégrer les modes numériques, l’avenir de la bande 1,2 GHz en France après 2015 et les puissances limitées de nos relais à 5 W.
Si nous voulons que les autorités de tutelle nous considèrent comme des interlocuteurs crédibles, nous devons présenter des dossiers irréprochables. Pour cela nous devons nous appuyer sur le travail de nos commissions et services comme cela a déjà été fait dans le passé.

Au plan international, nous travaillons en étroite collaboration avec l’IARU. Du 12 au 19 août, une délégation française assistera à la réunion IARU région 1 à Sun-City (Afrique du Sud). Outre les frais de séjour de nos deux représentants, tout le monde doit savoir que notre association s’acquitte chaque année d’une cotisation à l’IARU de 1,20 euros par adhérent, pour la défense de nos adhérents mais aussi de tous les radioamateurs français. Chacun doit se sentir concerné.

J’observe que plusieurs présidents ont pris l’initiative d’envoyer un courrier type aux élus des départements afin de les sensibiliser aux problèmes que nous rencontrons pour faire évoluer la réglementation radioamateur. Cette communication est nécessaire car nos élus ne connaissent pas vraiment nos activités, d’où la confusion avec d’autres activités radio. En terme d’efficacité, j’ai le sentiment que l’envoi des lettres risque d’avoir une d’avoir une portée limitée s’il n’est pas accompagné d’une rencontre avec ces personnes pour engager un dialogue centré sur nos activités et montrer le bien fondé de nos demandes.
A toutes fins utiles, je rappelle que le REF-Union, lors des réunions de concertation avec les autorités de tutelle, demande le respect des engagements pris par notre pays au cours des CMR.

Les adhérents de 2010 qui n’ont pas encore renouvelé leur cotisation vont quand même recevoir Radio-REF de janvier 2011. Je profite de l’occasion pour leur rappeler l’importance de ce geste militant : adhérer, c’est permettre à notre association de vous offrir des services de qualité articulés autour d’un siège social apte à répondre à vos attentes, à vos besoins, c’est aussi et surtout donner à notre association les moyens de vous représenter auprès de nos instances nationales et internationales.

Je termine mon premier éditorial de l’année en délivrant ce message aux lecteurs de Radio-REF : affichez sans retenue votre fierté d’être radioamateur et d’appartenir au REFUnion !
Alors de nouvelles envies vont faire surface :
• envie de proposer aux radioamateurs et SWL

• envie de réaliser vos rêves les plus fous ;
• envie de concrétiser vos projets radioamateurs ;
• envie de participer à des activités collectives ;
• envie d’apprécier la convivialité dans nos réunions.
Si nous le voulons, tout cela peut se réaliser et nous n’aurons plus peur de regarder l’avenir.
Avec mes cordiales 73
F1DUE, Joël Belleney, président du REF-Union