Le satellite de nouvelle génération KA-SAT, construit par EADS Astrium, a été lancé dimanche soir par une fusée Proton depuis la base de Baïkonour au Kazakhstan. L’opérateur Eutelsat va commercialiser des services d’Internet à haut débit à partir de mai 2011.

L’Internet à haut débit passe aussi par l’espace. L’opérateur Eutelsat entend en faire la démonstration avec son satellite de nouvelle génération KA-SAT, construit par EADS Astrium, qui a été lancé dimanche soir par une fusée Proton depuis la base de Baïkonour au Kazakhstan.

Ce satellite sera uniquement dédié à Internet : il fournira un débit équivalent aux offres ADSL terrestre pour les particuliers et les entreprises. Ses concepteurs parlent même de débit de 10 mégabits par seconde (Mb/s) en réception et de 4 Mb/s en émission. La puissance de KA-SAT devrait permettre de desservir jusqu’à un million d’utilisateurs en Europe (dont 200.000 en France). Cette solution sera commercialisée à partir de mai 2011 par une soixantaine de distributeurs en Europe, dont SFR ou Numéo pour la France.

« Cette nouvelle technologie va démontrer que le satellite est une solution complémentaire au déploiement de la fibre optique pour la couverture en haut débit de la France et de l’Europe », souligne Michel de Rosen, directeur général d’Eutelsat. Le groupe a investi 350 millions d’euros dans le développement et le lancement de KA-SAT ainsi que dans la fabrication de dix stations au sol réparties dans toute l’Europe. Cette nouvelle offre devrait permettre à l’opérateur satellitaire de générer 100 millions d’euros de chiffre d’affaires à partir de 2014.

via Laurent Pericone latribune.fr