Six mois après son introduction, Apple a désactivé, sans explication, une API d’iOS chargée de détecter les iPhone jailbreakés. Les fournisseurs de solutions de gestion de terminaux mobiles indiquent ignorer les raisons d’une telle décision, mais expliquent qu’ils peuvent utiliser d’autres méthodes pour détecter si un iPhone, un iPod ou un iPad a été modifié pour accepter d’autres applications que celles de l’App Store d’Apple.

[col-sect][column]Les outils de jailbreak constituent une sérieuse menace pour la sécurité des entreprises qui utilisent des smartphones (iPhone ou autres). En effet même si l’utilisateur final n’a pas l’intention de télécharger des programmes douteux, il reste complètement ignorant des logiciels malveillants dissimulés dans les applications non autorisées.[/column]
[column]L’API désactivée par Apple faisait partie d’un ensemble d’API baptisé MMD (Mobile Management Device) destiné à faciliter la gestion des flottes d’iPhone dans les entreprises. Ces API étaient par exemple utilisées par des applications tierces comme AirWatch ou Afaria de Sybase, pour accéder directement aux fonctions et aux informations d’iOS ou du terminal mobile.[/column][/col-sect]

Lire la suite…