Trois hélicoptères, un hôpital de campagne dressé en un temps record sur le stade de Flaux près d’Uzès, de fausses victimes acheminées par ambulances…

Hier, 70 pompiers placés sous le commandement du colonel Perea et du médecin chef, le colonel Thierry Prunet, plus de 25 infirmiers et médecins du Samu dirigés par le docteur Olivier Onde, une cinquantaine de gendarmes ou encore les bénévoles de la Croix-Rouge, les radioamateurs ont vécu une journée de crise… Au total, 170 personnes ont été déployées pendant une bonne partie de la journée – de 9 heures à 16 h 30 – pour un exercice de sécurité civile de sauvetage aéroterrestre (nom de code : Sarex 30).

Lire la suite…