Bandes magnétiques à la phonothèque de l'Ina (Photo : Ina).

Riche de plus de 800 000 heures de programmes radiophoniques, la phonothèque de l’Ina raconte l’histoire sonore des 80 dernières années.

« Il n’y a pas si longtemps, nous avons retrouvé une interview de Simone Veil datant de 1947. Jeune magistrate, elle y parle de la libération des camps. C’est un témoignage extrêmement précieux. À l’instar de cet entretien avec Walt Disney, retrouvé lui aussi il y a peu… » Directrice adjointe des archives à l’Ina (Institut national de l’audiovisuel), Maïc Chomel préside aux destinées de la phonothèque qui conserve, sauvegarde et communique les archives de la radio publique, enregistrées depuis 1933 jusqu’à nos jours et systématiquement collectées à partir de 1944.

Cette cathédrale documentaire nourrit abondamment les programmes des stations de Radio France, dont les émissions sont friandes d’archives. Une convention lie l’Ina et le groupe public, afin d’encadrer et réguler le flux.

Lire la suite…