Le site qui agite le paysage diplomatique et médiatique depuis la publication de 250 000 câbles américains,Wikileaks, prend partiellement ses quartiers en France. C’est le prestataire français OVH, basé à Roubaix, qui va désormais héberger certains des serveurs du site adepte de la transparence totale, avec le suédois Bahnhof, qui était déjà hébergeur de Wikileaks.

source: o1net.com