Deux fissures ont été découvertes sur le métal du réservoir externe de la navette spatiale américaine Discovery dont le lancement a été reporté vendredi dernier, au plus tôt le 30 novembre après une fuite d’hydrogène, a indiqué la Nasa.
Outre cette fuite, apparue durant le remplissage du réservoir, les techniciens avaient déjà détecté une craquelure de 51 cm dans la mousse isolante lors de la vidange de l’hydrogène et de l’oxygène liquide après l’annulation du lancement le 5 novembre.

Si la Nasa ne parvenait pas à réparer pour lancer Discovery vers la Station Spatiale Internationale (ISS) avec six astronautes à bord avant le 6 décembre, dernier jour de la fenêtre de tir pour l’année, il faudrait alors attendre fin février, période durant laquelle un autre lancement de navette, le dernier en principe, est déjà programmé.