Plus d’une semaine après son lancement, le satellite de télécommunications W3B, dont le système de propulsion est tombé en panne, doit être considéré comme un objet inerte. Il n’a même pas été possible de le désorbiter ni de le détruire.

Après la perte du satellite W3B, Thales Alenia Space (TAS) et Eutelsat ont dû informer le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord, l’organisme qui surveille les débris orbitaux, que le satellite W3B ne serait plus opérationnel.

Un coup dur tant pour le client Eutelsat, qui souhaitait l’utiliser pour remplacer trois satellites en fin de vie, que pour TAS qui fait face à une concurrence redoutable sur le marché des plateformes de satellites de télécommunications. Eutelsat a tenu à préciser que la perte de ce satellite ne change pas les objectifs financiers du groupe et qu’en son absence, les trois satellites qu’il devait remplacer continueront d’assurer tous leurs services actuels jusqu’à l’arrivée de W3C, dont le lancement est prévu pour mi-2011. Un remplaçant à W3B serait construit et lancé vers 2013, 2014 (W3D).

Le satellite n’a pas pu rejoindre son orbite

Lire la suite