Les points hauts ont vécus ces dernières années des changements importants sur les modes de transmission et les spectres de fréquences.
Nous sommes devenus, à de rares exceptions, les ancêtres des transmissions analogiques. L’environnement s’est peuplé d’installations à transmissions numériques avec le constat progressif d’un bruit de bande lié aux périodes d’émissions des nouveaux systèmes. Cela se traduit par un déplacement des seuils d’immunité entre les installations numériques et analogiques. Phénomène d’autant plus marqué avec nos relais FM qui ont une sensibilité maximale, et ce sur 360°.
Depuis plusieurs mois appareils analyseurs sont en service pour tracker ce bruit qui désensibilise l’entrée des relais VHF et épisodiquement UHF. D’autant que ce constat n’est pas spécifique au sommet du Poupet, il s’étend jusqu’à la région de Clermont-Ferrand.
Cela nécessite des heures d’observations pour quantifier le phénomène et déterminer comment il pénètre exclusivement les fonctionnements duplexés à faibles écarts de fréquences.
Ce samedi 06 novembre, alors que nous étions en pleine opération technique, nous avons eu l’heureuse surprise d’avoir la visite de Gérard F1PUZ Président du département 39, venu avec café et en-cas pour soutenir le staff technique. En sa présence, nous avons mis en évidence les phénomènes intempestifs et surtout, la démonstration de l’impuissance des filtres classiques. C’est un magnifique sujet technique à traiter où il y a assurément un bel os à ronger pour costauds.
F1PUZ, F6HGD, F5SN

via ed39.ref-union.org