hier samedi après midi, 6 novembre, a donc eu lieu depuis un quartier populaire très proche de l’aéroport de Mérignac le lancement d’un  » Ballon Sonde Ecole », lancement et préparation par les enfants du quartier de Beaudésert avec les animatrices et animateurs de Planéte Sciences ainsi que des animateurs bénévoles de SNECMA et également EADS ASTRIUM . Cette opération sur trois jours s’inscrivait dans le calendrier des festivités 2010 du Centenaire de l’aviation à Bordeaux Mérignac.

Beaudésert a été l’un des tous premiers champs d’aviation de Bordeaux au début du siècle passé à l’époque où Mérignac n’était encore qu’un petit village.

Cette cinquantaine d’enfants de toutes couleurs se sont réellement passionnés pour les choses de l’air et de l’espace !

Le lancement du ballon avec ses deux charges utiles s’est parfaitement déroulé, le gonflage en toute sécurité faisait appel à une check list rigoureuse ! Un lancement de « pro ». Les enfants immobilisaient avec précautions le ballon au sol pendant l’ opération.

La première  » charge utile » équipée d’un appareil photo numérique a été larguée à moins de 300 mètres, elle a permis de réaliser des photos aériennes de la zone de lancement et de récupération durant quelques minutes, la récupération au sol s’est faîte par les enfants qui ont repéré très rapidement la boîte et son parachute rouge dans la cour d’une entreprise voisine.

Le ballon sonde avec sa deuxième charge Météo a du atteindre les 25 000 mètres avant d’éclater, parfait fonctionnement du capteur de pression à enveloppe caoutchouc avec potentiomètre linéaire (montage école) ainsi que des deux thermistances qui ont permis d’obtenir la température de l’atmosphère pendant l’ ascension et la descente sous parachute . L’émetteur embarqué de type KIWI (F : 137,950 Mhz) ainsi que le récepteur CNES « intégré » au boom de la Yagi 3 éléments ont permis le décodage jusqu’à quelques minutes avant le « landing » alors que le ballon devait être à plus de 120 kms en direction de l’Est Sud Est près de Bergerac, il n’y avait pas de GPS embarqué (pas encore) seule une étiquette et le bon vouloir d’un habitant de Dordogne permettront sa récupération. L’écoute par les enfants de la porteuse « harmonieusement » modulée s’est faîte sur des Tx radioamateurs que nous avions amenés avec Bertrand F5IHP.

A noter la présence très sympathique du Président du BAAS : Mr Yann Guillou qui s’est entretenu avec les différents animateurs et participants et bien sûr , en fin d’après midi, avec  » notre  » astronaute Michel Tognini, séjours et vols dans la station MIR en 1992 puis dans le shuttle Columbia en 1999 .
Michel a jugé et remis les différents prix aux jeunes lauréats et lauréates ! lauréats souvent très impressionnés de serrer la main d’un « extraterrestre » ! Michel est depuis 2003 responsable du corps des astronautes Européens au centre d’entraînement de Cologne (EAC).

En plus des différents ateliers de Planète Sciences : fusées à eau, robots martiens, ballons sondes, une tente abritait avec écran, bancs et table une présentation dynamique sur le Vol à voile, présentation et animation réalisées par nos collègues d’EADS ASTRIUM St Médard ainsi que d’autres passionnés de l’aéroclub de Saucats.

Bertrand F5IHP (radioamateur) et moi même étions venus chargés de nombreuses radiosondes Météo RS92 et M2K2, sondes rapidement mises en pièces pour descriptions des composants et capteurs ! ceci a permis des échanges très fructueux avec les enfants et les animatrices et animateurs ! Au printemps les nouveaux ballons sondes Aquitains de Planete Sciences devraient être équipés de modules GPS récupérés sur les RS M2K2 ! ainsi le suivi en temps réel dans les trois dimensions et la récupération de ces ballons seront rendus moins aléatoires !

Le coucher du soleil vers 18 heures a conclu prématurément cette superbe journée au grand regret de tous les participants et participantes, les enfants de cette cité de Beaudesert sont tous repartis avec beaucoup de « ciel bleu » et aussi des bandes dessinées sur l’Espace , des dîplomes, des photos dédicacées de l’extraterrestre Michel Tognini . . .

Ils vont maintenant rêver, lorsqu’il verront un avion décoller sur la piste de l’aéroport toute proche, qu’un jour ce sera eux qui seront dans le poste de pilotage !

François Yronde

Crédit photos François Yronde