Deux chercheurs d’origine russe ont été récompensés pour leurs travaux sur le graphène, un matériau composé uniquement de carbone, aux propriétés électroniques remarquables.

Pour une fois, ce ne sont pas d’anciennes recherches qui ont été couronnées par le comité Nobel, mais des travaux de physique tous récents. Le comité a récompensé Andre Geim et Konstantin Novoselov, de l’université de Manchester en Grande-Bretagne, âgés respectivement de 51 et 36 ans, pour « leurs expériences révolutionnaires sur un matériau bidimensionnel, le graphène. Ils ont été les premiers à isoler, identifier et caractériser cette couche unique d’atomes de carbone. Leur article publié dans la revue Science en octobre 2004 a déclenché une activité scientifique intense dans ce domaine ». De fait, le graphène cumule beaucoup de qualités : il est extrêmement résistant, c’est un très bon conducteur thermique, et surtout ses propriétés électriques le rendent très prometteur pour l’électronique.
Lire la suite