Un petit montage idéal pour intégrer à n’importe quel système d’alarme pouvant être associé à des micro-interrupteurs ou contact reed. Il est alimenté par deux piles bouton, dont il contrôle continûment l’état et il émet périodiquement un bip si leur charge est faible.

Les installations d’alarme et d’anti-intrusion utilisent normalement des capteurs conçus pour détecter le mouvement des personnes et des objets ainsi que l’ouverture des portes et des fenêtres devant rester closes ; parmi ceux-ci on trouve les contacts, magnétiques ou électromagnétiques et les barrières lumineuses. On les trouve tous couramment dans le commerce, vendus seuls ou avec les centrales d’alarme, en version sans fil (c’est-à-dire fonctionnant avec une liaison radio). Les normes exigent de travailler, pour cette liaison entre contact et centrale, à la fréquence de 433,92 MHz ; on doit alors coder le signal, afin que l’installation ne soit pas influencée par d’autres voisines.

Comme ces systèmes sans fil sont très répandus, nous ne voulons pas demeurer en reste et nous vous proposons dans cet article de construire un émetteur radio pour contact magnétique : à l’entrée de l’émetteur on pourra connecter des ampoules reed ou des micro-interrupteurs utilisés pour détecter l’ouverture des portes et fenêtres, mais aussi des contacts à dissimuler sous tapis ou autre.
Le dispositif est sensible aux variations d’état et, quand elle se produit, il émet son signal radio UHF à 433,92 MHz ; la transmission est codée de manière à n’affecter que le récepteur concerné sans perturber les récepteurs des systèmes voisins. Le codage choisi est basé sur une puce Motorola MC145026 (décodeur MC145028), un des systèmes les plus communs, riche de 19 683 combinaisons possibles, facilement paramétrable au moyen d’un dip-switch à 9 micro-interrupteurs à 3 positions (haute, basse, ouvert) devant, bien entendu, être paramétrés de la même façon sur l’émetteur et le récepteur. Mais entrons sans plus tarder dans le vif du sujet.

A voir dans notre page ELECTRONIQUE