L’avion qui avait disparu des écrans radars dimanche soir dans le ciel de l’Hérault a été retrouvé vers 13 h près de Lodève (34). Le pilote, champion d’Europe de voltige en titre, est décédé dans l’accident, tout comme son épouse et ses deux enfants.

Photo midi libre

L’épave de l’avion a été découverte vers 13 h ce lundi au nord de Lodève (Hérault), indique Le Midi Libre. Les quatre occupants, dont le pilote Renaud Ecalle, sont décédés dans l’accident

D’importants moyens avaient été mis en oeuvre depuis dimanche soir pour retrouver la trace de ce petit avion qui avait disparu des écrans radars vers 19 h 30 à l’approche de Montpellier (Hérault). L’appareil, de type Jodel, avait décollé vers 17 h de Jonzac (Charente-Maritime) et devait atterrir à Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône).

Découvert par un hélicoptère de l’armée

Quatre hélicoptères avaient survolé le secteur pour retrouver cet avion. Selon Le Midi Libre, 400 personnes (gendarmes, pompiers, gardes forestiers et même radio amateurs) avaient été mises à contribution pour les recherches.

C’est finalement un hélicoptère Puma de l’armée qui a repéré l’épave du monomoteur à quelques kilomètres au nord de Lodève. L’avion s’est écrasé près du village de Lauroux, précise France Info.

Capitaine de l’armée de l’air

Le pilote, Renaud Ecalle, était  capitaine de l’armée de l’air à Salon-de-Provence. Il est également champion du monde en titre de voltige aérienne. Son cadavre a été retrouvé dans la carcasse de l’avion, tout comme ceux de sa femme et de ses deux enfants.

Yann Laroche-Joubert, président du comité départemental aéronautique de Charente-Maritime, a expliqué à France Info que l’avion aurait « repiqué vers Montpellier » en raison « du vent très fort ». « A-t-il eu un problème mécanique, un problème météo ? il peut y avoir une multitude de facteurs », a ajouté Yann Laroche-Joubert.

Renaud Ecalle avait participé à Jonzac à une démonstration de voltige avant de décoller en direction de Salon-de-Provence, rapporte Sud-Ouest.

via letelegramme.com

FNRASEC: L’A.D.R.A.S.E.C 34 était engagée depuis hier soir sur un Sater Bravo concernant la disparition dans les environs de Lodève d’un DR 1000 avec quatre personnes à bord.