Dans l’un de mes précédents posts, j’avais détaillé les problèmes que j’avais rencontré avec ma box ADSL et la solution de fortune que j’avais mis en place. Comme cette solution me plaisait moyennement, j’ai creusé le sujet en cherchant à en savoir un peu plus sur l’ADSL avant de me lancer dans des mesures plus sérieuses sur la ligne.

tric_Digital_Subscriber_Line » target= »_blank »>La page du wiki sur l’ADSL est assez complète et m’a apprit que quelques détails intéressants.


Répartition des canaux pour l’ADSL (source : Wiki)

Le multiplexage de l’ADSL 1 comprend 255 canaux, dont un une large partie est descendante (d’où le nom Asymetric DSL) et que la bande passante monte jusqu’à 1.1 MHz. La première idée qui m’a trottée dans la tête était de vérifier avec un analyseur spectral si cette transmission de données ne –débordait– pas un peu.

J’ai poursuivi mes recherches sur l’ADLS 2+. La aussi, mon ami Wiki m’a appris des choses intéressantes, notamment que les 255 canaux sont doublés et que la bande passante monte jusqu’à 2.2 MHz !

Et la bande des 160m située à 1.810 MHz ?! Est-elle épargnée comme certains boîtier CPL le permettent ? A la vue des kilomètres de câbles téléphoniques non blindés qui courent dans tous les sens pour retrouver leurs DSLAM, on pourrait craindre pour la santé de cette bande…

Je me suis donc amusé à faire quelques mesures. Avant de vous livrer des captures d’écrans et vidéos de l’analyseur de spectre, un petit retour en arrière pour vous montrer ce que j’observe sur la bande des 160m lorsque j’allume la box…

Lire la suite.