L’Agence Spatiale Européenne vient de fêter les dix ans de la mission Cluster, quatre satellites en orbite depuis le 1er septembre 2000 pour étudier les phénomènes d’interaction entre le Soleil et la Terre.

Produit en permanence par notre étoile, le vent solaire est un gaz chaud composé de particules électriques, des protons et électrons issus d’atomes d’hydrogène. L’intensité de ce vent dépend de l’activité magnétique du Soleil. Lorsqu’elles sont assez puissantes, les particules de vent solaire atteignent notre atmosphère après avoir traversé le bouclier magnétique terrestre. Bien que moins de 1 % de l’énergie totale transportée par le vent solaire parvienne à franchir ce bouclier, ces intrusions sont à l’origine des aurores polaires et d’un certain nombre de perturbations dans les systèmes électroniques et informatiques.

Les quatre satellites de la mission Cluster permettent d’observer en trois dimensions le vent solaire. Placés en formation sur une orbite polaire par des fusées russes Soyouz au cours de l’été 2000, ils ont réalisé de nombreuses observations inédites.

Lire le dossier de futura-sciences.com