bruno_delor

Que représente ce championnat du monde de F3J organisé dans le Jura sur l’aéroport de Dole/Tavaux en 2010 pour la fédération ?

Nous avions posé notre candidature il y a trois ans. Pour nous c’est un événement international sans précédent. Une trentaine de pays seront ainsi représentés dans le cadre d’un championnat du monde junior et senior, dans cette catégorie des planeurs radiocommandés. Je suis persuadé que ce championnat du monde permettra de mieux faire connaître cette activité auprès du grand public. La fédération a délégué au comité départemental d’aéromodélisme du Jura, dont Stéphane Champanhet est le président, le soin d’organiser ce championnat du monde sur le site Dole/Tavaux.

A noter, la relation perdue !

Dans les années 59 le radioamateur était très proche du modélisme volant ou non. Le point commun de l’époque était la construction de l’équipement de télécommande sur 70 Mhz puis plus tard sur 40 MHz. Tout comme les différents modes de communications, analogiques, numériques et activité comparable à l’EME, l’ATV etc… à cette époque nous avons vécus les mutations latérales où les opérateurs devenaient radioamateurs à la suite de leur construction radio télécommande, et à l’inverse quelques radioamateurs s’octroyaient en deuxième activité le modélisme. Depuis la quasi perte de la construction à partir des années 80, la question ne se posait plus, la séparation s’est effectuée au fil du temps sans même s’en rendre compte.

<small>via F5SN ed39.ref-union.org</small>