Certains radioamateurs se cachent en liste orange dans l’annuaire de l’ANFR. Ils ont certainement leurs raisons plus ou moins justifiées.
Seulement voilà, l’évolution de la technique les rattrappent à grands pas, exemple avec STREETVIEW de GOOGLE tant décrié par certains, jumelé avec le site APRS.FI.

Nous allons voir que, pour peu qu’une GoogleCar se soit aventurée dans votre rue, il est inutile de vous cacher, votre qra est au vu de tout un chacun !
Après F3.. avant-hier, continuons cette série par visiter les antennes d’un Om bien connu qui lui n’est pas en liste Orange: F5AD.

Sur Google Earth on distingue bien les antennes des radioamateurs! Par exemple celles d’André Ducros, l’auteur du livre les Antennes, publié récemment par Elektor.
Sur la photo ci-dessous, l’ellipse grise en haut de l’image est une parabole 3,2 m de diamètre ; juste en-dessous on voit les deux Yagi décamétriques superposées TH6 et DB18-24.

Un peu plus bas, au milieu de l’image, ce n’est pas une quatre éléments Yagi, ce sont les booms des antennes VHF UHF 2×19 éléments en 432 et 2×9 éléments en 144.

A droite de ce groupement on voit deux grappes de points blancs ; ce sont des paraboles 10 GHz pour le relais ATV F6ZFI ; la plus à gauche est une parabole 30 cm.

Enfin tout en bas, contre le bâtiment, on voit une antenne à 5 éléments 50 MHz Tonna.
Impressionnant quand on sait le diamètre des tubes qui constituent toutes ces antennes!
source: ELEKTOR