Samedi 3 juillet 2010 – Vol du Frapi 3

Présents lors du lâcher:

Ludo ( ON3LUF ), Pierre ( ON6GB ), Olivier ( ON5UC) Eric ( ON3PE ) et Andy ( ON4GB) – Présent à CRD pour le suivi: Frans (ON4LBN)

Le Frapi 3 était équipé d’un ballon totex 800 gr recouvert d’une enveloppe  » renforcée  » de 570 gr pour pouvoir tenter un essai de vol à pression barriques constante qui aurait pû prolonger la durée du vol.

La balise DFM-06 émettait sur 403, 512 MHZ et n’avait subi aucune modification sinon un apport supplémentaire de batteries ( 4 pilles AA ). L’ensemble était installé dans un boîtier spécial muni d’un parachute.

Grâce au système GRAW, il était possible de connaître en temps réel l’altitude, la pression, la position exacte de FRAPI 3. Que demander de plus ?

Le lâcher s’est effectué à 10 H 00 ( locales ) sans aucun problème. Frapi 3 a tout d’abord pris une direction sud au 180 ° pour enfin prendre la direction initiale plein EST ( prévisions données par Sonde Monitoring via notre collègue français – Francis F6AIU )
Frapi 3 a scrupuleusement suivi ses prévisions de vol particulièrement précises et redoutables d’efficacité ! Merci F6AIU et son équipe et grand bravo pour votre travail ! L’ascension est de l’ordre de 4m/s et FRAPI 3 survole le village d’Upigny à 10 H 30 à une hauteur de 5200 mètres.

Andy ON4GBVers 10 H 40, FRAPI 3 est à la verticale de NODUWEZ à plus de 8300 mètres et sa vitesse est de l’ordre de 55km/h.
Après 50 minutes de vol, FRAPI 3 survole TIENEN à 9200 mètres d’altitude ( Vitesse 68Km/h ).

Quelques minutes plus tard ( 10 H 55 ) notre ballon dépasse allègrement les 10.500 mètres à la verticale de HAKENDOVER. C’est à ce moment que nous constatons l’éclatement ( ??? ) imprévu de FRAPI 3 !!! à 11 H 00 précises.

La chute est vertigineuse ( 17m/s ) A 11 H 24, perte du signal de FRAPI 3/ Les dernières trames reçues renseignent l’altitude 1703 mètres avec position Long 5.105 et Lat 51,0033 à proximité de SCHAFFEN.

Durant ce trop court vol de FRAPI 3, le suivi s’effectuait également par Sébastien ( ON7SEB) et Jacques ( ON4LGD) . Les infos via le relais de Namur étaient régulièrement données par Pierre ( ON6GB ).
A 16 H 32, le ballon FRAPI 3 était récupéré par Ludo ( ON3LUF ) en compagnie de Pierre ( ON6GB ) à quelques centaines de mètres du dernier décodage reçu en bordure de route de la N29 et proche de la N725 à l’EST de SCHAFFEN.
Joli travail les gars ! Bravo !.

A l’analyse du crash, il appert que l’ensemble de la chaine de vol était intacte MAIS qu’il ne restait plus que l’enveloppe supérieure du ballon. En effet, suite à la trop forte pression exercée par le ballon latex, l’enveloppe ( pourtant renforcée ) s’est littéralement déchirée sur le dessus, libérant par la même occasion le ballon hélium qui à, sans doute, poursuivi sa progression !!!. Ce qui explique l’aventure ECOURTEE de FRAPI 3 !!!

En conclusion:

Troisième et belle aventure pour FRAPI 3. Le système « GRAW » a donné entière satisfaction et sa mise en œuvre a été régie de façon magistrale par ON3LUF. Bravo et merci Ludo.
En ce qui concerne l’essai d’un vol de longue durée ( seconde enveloppe renforcée ) et essai d’un vol à pression barriques constante, j’assume totalement l’échec de cette mission FRAPI 3 qui fut trop rapidement écourtée…
L’utilisation d’un matériau inadapté mais inconnu pour la réalisation de l’enveloppe de protection est la cause certaine de l’avortement du projet.
Des matériaux plus adaptés et plus appropriés existent sur le marché mais à quel prix prohibitif ???
Sans tomber dans le pessimisme, gageons que les prochains lâchers ne rencontreront plus pareils aléas ! Nous progressons d’expériences en expériences…
Merci à tous ceux qui ont travaillé à ce projet, merci également aux  » écouteurs  » qui ont suivi le vol de FRAPI 3. A très bientôt avec …FRAPI 4 !

info: club CRD Andy de ON4GB