Le HB-SIA, l’avion électrique à énergie solaire, a décollé ce matin pour une première mondiale et tourne actuellement au-dessus du Jura. Atterrissage prévu, si aucun aléas ne survient : demain matin.

A 6 h 45, André Borschberg a fait décoller de l’aéroport de Payerne l’immense et frêle HB-SIA devant Bertrand Piccard et l’équipe de Solar Impulse. L’avion électrique s’est éloigné vers le nord-ouest, le long du lac de Neuchâtel et a grimpé au-delà de 2.000 mètres d’altitude.

L’appareil a viré vers le Jura et est actuellement en train de tourner au-dessus du massif montagneux à près de 3.000 mètres, volant à environ 65 km/h (par rapport à l’air). Le paramètres de vol sont suivis en permanence par l’équipe au sol et sont diffusés en direct sur le site de Solar Impulse. Desvidéos montrent en live André Borschberg dans son cockpit et la salle de contrôle, entrecoupées de séquences explicatives et d’interviews. Un cockpit virtuel permet de suivre le vol et la navigation tandis que l’altitude, la vitesse et l’état des batteries sont indiqués en temps réel sur des graphiques.

C’est à partir de ces données que sera prise, ce soir à 20 h, la décision de poursuivre le vol durant la nuit. Si l’homme, la machine et la météo restent dans les conditions de vol, André Borschberg s’apprêtera passer la nuit aux commandes et verra le soleil se coucher, ne comptant plus que sur les batteries pour alimenter ses quatre moteurs électriques.

Le vol peut également être suivi sur le blog de Solar Impulse, sur une chaîne YouTube, sur Facebook et sur Twitter.

Par Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences