Publié le mercredi 30 juin 2010par Emilien Ercolani
L’autorité française de la concurrence est décidée à remonter les bretelles de Google, qui manque «d’objectivité et de transparence» à l’égard de sa politique de liens sponsorisés. Elle dénonce des risques de traitements «discriminatoires».

MàJ : Jean Cherbonnier, Président Directeur Général de Navx, a commenté cette décision. «C’est une importante victoire pour l’ensemble des sociétés qui vendent des produits sur Internet et qui sont susceptibles d’être exposées à ces désagréments commerciaux », explique-t-il. « Surtout, cela permettra à tous d’être désormais traités équitablement par le moteur de recherche, dans le respect du droit commercial français ».
Lire l’article