L’avion suisse Solar Impulse, qui fonctionne uniquement à l’énergie solaire, va tenter de réaliser un nouveau vol historique : voler de nuit grâce à l’énergie emmagasinée de jour.

Ce jeudi matin 1er juillet, un avion propulsé à l’énergie solaire, va effectuer un nouveau test pour savoir si ces batteries sont capables d’emmagasiner suffisamment d’énergie solaire pour pouvoir voler de nuit. En point de mire, il s’agira d’en connaître plus sur les possibilités d’un tour du monde prévu dans trois ans.
Le Solar Impulse décollera depuis la base militaire de Payerne, dans l’Ouest de la Suisse, par une météo orientée au beau temps. 25 heures de vol sont au programme, mais il n’est pas certain que l’expérience soit couronnée d’un total succès d’après leurs auteurs. En effet, on ne sait si l’énergie accumulée le jour suffira à pourvoir la totalité du vol de nuit. Heureusement, la période choisie coïncide avec les nuits les plus courtes de l’année. Un deuxième obstacle sera la fatigue du pilote. Des capteurs seront installés sur ce dernier afin de surveiller son état de fatigue.
L’appareil a l’envergure d’un Airbus A340 (63,40 mètres), pèse 1600 kg. Ses 12 000 cellules photovoltaïques doivent alimenter quatre moteurs de 10 chevaux chacun, ainsi que des batteries lithium-polymère de 400 kg.
Ce vol représente un réel défi des temps modernes, relevé par une bande d’aventuriers : Bertrand Picard, le concepteur du prototype, André Borschberg, pilote et co-fondateur du projet, Claude Nicollier, astronaute suisse, qui a récemment rejoint le projet ainsi que Rogers Smith, ancien pilote de la NASA.
info: www.air-journal.fr

Voir notre article: Solar Impulse, un projet fou, un pari fou.

Suivre le vol en direct: http://www.solarimpulse.com/nightFlights/

Solar Impulse en direct sur Twitter: