Sorel-Tracy – La ville met fin à son engagement
Le Musée de la Radio devra fermer ses portes

19 Juin 2010 – Jean Doyon – STM- Lundi soir, en comité administratif, le conseil de ville de Sorel-Tracy a passé une résolution mettant fin à son engagement à l’endroit du Musée de la radio pour son installation permanente à la Maison des Gouverneurs de Sorel-Tracy. Ce qui met fin à l’aventure du Musée de la Radio à Sorel-Tracy, qui devra quitter les lieux le 31 décembre 2010, sans aucun espoir de relocalisation, contrairement à ce qu’il avait été entendu avec l’ancienne administration municipale.

Le Musée québécois de la radio fut crée en décembre 2002, suite à une exposition de radios anciennes réalisée en mai 2000 au Centre commercial Plaza Tracy, par le Club radio amateur Sorel-Tracy ve2cbs inc. En janvier 2009, c’est à la Maison des Gouverneurs que le premier Musée Québécois de la Radio voyait le jour, alors que son promoteur Jacques Hamel, s’était donné corps et âme depuis 2008 afin d’obtenir un endroit bien en vue, pour installer son fameux musée, ici à Sorel-Tracy. Son principal allié étant l’ancien maire Marcel Robert, les deux hommes avaient misé sur la rareté d’un tel Musée, qui était le premier et le seul au Québec, un attrait touristique unique.

« C’est le directeur général qui m’a confirmé la nouvelle et j’étais complètement décontenancé lorsque je suis sorti de son bureau. », déclarait M. Hamel. « La ville devait trouver un endroit définitif, pour installer le Musée de façon permanente, qui dépendait de ce que l’on ferait avec l’église Notre-Dame. L’étude marché qui fut fait, recommandait de faire avec l’église Notre-Dame la nouvelle bibliothèque de Sorel. Ce déménagement libérait l’actuelle bibliothèque de Sorel, ce qui aurait entraîné d’autres déplacements d’entreprise ou d’organismes, et quelque part dans ces déplacements, une place aurait été faite pour le Musée. Or, quand le nouveau conseil a pris place, tout le projet a été mis en veilleuse. Le Musée perdait donc, le seul espoir de relocalisation définitive et permanente qu’il avait. », expliquait amèrement Jacques Hamel.


« Ça fait 10 ans que j’essaie de mettre ça en place ici à Sorel-Tracy, un moment donné tu ne peux pas forcer un coeur à aimer. C’est signe qu’ils n’en veulent tout simplement pas. Il y a malheureusement quelque chose de viscéralement petit chez nous qui empêche cette région de grandir. Personnellement, à moins d’un changement de dernière minute, je tourne la page et je regarde en avant et ailleurs. », concluait Jacques Hamel, qui pourra toujours se rabattre sur des villes comme; Montréal, Drummondville, Québec, Sherbrooke, Gatineau, St-Hyacinthe, qui lui ont tous fait des offres.


Le Musée québécois de la Radio avait remporté le prix Joseph-Simard, au 25e Gala du mérite économique 2010, dans la catégorie « Tourisme volet événement».

On aurait voulu avoir des explications de la part de la ville de Sorel-Tracy, mais au moment d’écrire ces lignes, les bureaux étaient fermés.

ARCHIVES : http://www.soreltracy.com/2009/jan/28j1.html
soure: www.soreltracyregion.net