Projet de la classe de2nde3 option MPI du lycée Aragon d’Héricourt (70) pour le concours C-Génial.
[col-sect][column]Il consiste en l’étude des diverses facteurs pouvant influer sur la célérité du son dans un gaz.
Pour faire varier la pression et la température du gaz, nous avons utilisé un ballon stratosphérique.
Celui-ci nous a permis de faire des mesures de vitesse du son dans des conditions que nous n’aurions pas pu réaliser dans la salle de MPI.
La nacelle du ballon a été équipée d’un émetteur kiwi pour transmettre ces valeurs en temps réél.
Un GPS installé par une équipe de radio-amateurs nous a permis de connaître la position et l’altitude du ballon à tout instant et de retrouver la nacelle rapidement pour récupérer le dictaphone indispensable à la détermination de la vitesse du son.
Pour le ballon stratosphérique, nous avons eu l’aide de David Geoffroy du Pavillon des Sciences de Montbéliard.[/column]

[column]Résultats
Le lâcher du ballon a eu lieu le 21 avril 2010, il était équipé d’un émetteur kiwi et d’un GPS. La trajectoire du ballon a été identique à la trajectoire prévisionnelle des radio-amateurs. Les résultats des mesures de la pression et de la température ont été suivis en direct.
La récupération de la nacelle au sommet d’un sapin de 30m en Suisse a été difficile et a été réalisée par un élagueur M. Patrick Ramstein de Huningue.
Toutes les expériences ont fonctionné, le dictaphone a enregistré les « bips » et a permis de mesurer la vitesse du son.
On a ainsi pu étudier l’influence de la température et de la pression de l’air sur la vitesse du son.[/column][/col-sect]

Toute la classe remercie nos superviseurs:
David Geoffroy du Pavillon des Sciences de Montbéliard et Alain Froidurot notre
professeur, M. Patrick Ramstein élagueur à Huningue, l’association de radioamateurs: Argestra pour le suivi GPS, Planète Sciences et le CNES pour son aide matérielle, la région Franche-Comté, Sciences à l’Ecole pour leur participation.

[dailymotion xckwfd_murmure-du-son_tech nolink]

Réalisation du film
Durant le projet, nous avons été chargées de réaliser un film sur le projet pour le concours CGénial.
La vidéo devait durer entre 3 et 5 minutes, et présenter l’ensemble du projet. Nous avons
commencer par filmer une cinquantaine de vidéos sur les différentes expériences des groupes, sur l’ensemble de la classe et sur David Geoffroy du Pavillon des Sciences et du CNES lors de sa visite.
Nous avons utiliser une webcam et Virtual Dub pour filmer, raccourcir et assembler les séquences vidéos. Nous sommes passées auprès de chaque groupe pour recueillir des informations sur leur travail pour établir un scénario. Nous avons fait des essais d’assemblage de vidéo avec Windows Movie Maker, nous avions d’ailleurs réalisé toute notre introduction. Il nous a ensuite fallu mettre des bandes son sur les vidéos car la qualité du son avec la webcam était très mauvaise.
Nous avons alors eu l’idée d’utiliser un dictaphone pour enregistrer les commentaires oraux et nous avons réussi à introduire une bande son sur Windows Movie Maker. Une fois notre scénario terminé, nous nous sommes aperçu qu’il ressemblait trop à un documentaire et manquait d’originalité. La vidéo devait être terminée et mise en ligne sur Dailymotion pour le 15 Mars. Le temps restant étant très court, nous avons travaillé avec monsieur Froidurot et nous sommes partis sur l’idée de Mission Impossible. Dans notre nouveau scénario, chaque élève de la classe a joué un rôle. Charlotte a joué le rôle principal, et Mélanie tenait la webcam. Le son était enregistré sur le dictaphone.
Le projet a donc été présenté comme un épisode de mission impossible.