Le satellite Ikaros a déployé avec succès sa voile qui doit lui permettre de réaliser des manœuvres avec la seule force de la lumière solaire. Lancé le 20 mai 2010 par une fusée H-IIA, ce vaisseau de 315 kg a pour mission de tester la technique de la propulsion solaire.

L’ouverture de la voile

La première étape importante était le déploiement de la voile carrée de 14,1 m de côté. Conçue en polyimide, un matériau de 7,5 microns d’épaisseur, elle doit capter l’énergie solaire. Jusqu’ici, le déploiement de telles structures légères et fines dans l’espace n’avait jamais été pleinement satisfaisant.

L’agence spatiale japonaise (Jaxa) a réussi l’opération. Deux petites caméras, éjectées par le satellite, ont fourni des images qui confirment la bonne ouverture de la voile.

La navigation solaire

Commence maintenant la deuxième phase de la mission : la navigation à l’aide de l’énergie solaire. Au cours des six prochains mois, le satellite va orienter sa voile de différentes manières par rapport au Soleil et entamer une série de manœuvres.

Si le procédé fonctionne, l’agence spatiale japonaise pourrait équiper d’une voile similaire une de ses prochaines sondes à destination d’un astéroïde. Cela lui procurerait un moyen complémentaire de navigation.
info: cieletespace.fr