La troisième fois a été la bonne ! Après deux reports, … pour des raisons météorologiques, sept élèves du collège Jules-Ferry (Clotide Duforeau, Aurélie Vannecke, Lyscia Hello, Miguel Guetache, Théo Pagnere, Thomas Denecker et Paul-Max Genly) ont réussi ce week-end à atteindre la haute atmosphère.

Aidés par leurs professeurs de sciences physiques et de technologie, en collaboration avec le centre national des études spatiales – CNES – et l’association Planète Sciences Picardie, ils ont réussi à atteindre une altitude de 30 km à l’aide d’un ballon sonde gonflé avec 5 m³ d’hélium.
Deux nacelles étaient attachées à une chaîne de vol. La plus petite s’est décrochée après un vol de cinq minutes et a pu atteindre une altitude de 1 000 mètres. Cette nacelle a pu être récupérée dans la journée, non loin de là. La plus grande nacelle, munie de télémesures, a pu transmettre pendant près de trois heures de vol une multitude de données sur la température, la pression et la luminosité, que les jeunes aéronautes pourront dès à présent exploiter.
Ce lâcher de ballon a pu avoir lieu à l’aérodrome Saint Quentin – Roupy lors du festival « Festiciel » organisé par Planète Sciences Picardie et le CNES.
source: lavoixdunord.fr