Le concours international Solar Decathlon (SD) 2010 se déroulera cette année du 10 au 19 juin à Madrid, en Espagne. Evénement biennal organisé depuis 2002 par le ministère de l’énergie américain dans le but d’informer sur l’énergie solaire, de sensibiliser le public à cette question et d’encourager l’utilisation de ce type d’énergie, il donne lieu à la réalisation par vingt universités du monde de maisons solaires qui participent à dix épreuves permettant d’en évaluer les performances énergétiques : Les prototypes de maisons doivent fonctionner uniquement à l’énergie solaire, être connectés au réseau et utiliser des technologies à faible consommation d’énergie..

Chaque épreuve est conçue pour mettre en évidence les capacités de la maison : l’objectif du Solar Decathlon est de soutenir les efforts fournis à l’échelle mondiale pour promouvoir l’utilisation des énergies renouvelables via une plate-forme internationale. A ce titre, les équipes reçoivent un soutien financier important pour créer leur prototype. Cette anéee par exemple, le ministère du logement espagnol a versé près de 100 000 euros à chaque équipe.

L’édition Madrilène du Solar Decathlon exposera les maisons au public sur les rives du fleuve Manzanares, au cœur de Madrid. Pour évaluer de façon exhaustive les capacités des propositions, chaque maison sera par ailleurs habitée pendant les dix jours du concours et la consommation d’énergie sera mesurée avec précision.

Cette maison inspirée de l’Armadillou (Tatou) est née des résultats d’un projet de recherche européen consacré à l’habitat passif dans les pays chauds. Elle se base sur une structure compacte et vise à réduire les besoins en chauffage et en rafraîchissement en fonction des saisons. Le bâtiment inclut un certain nombre de nouvelles technologies axées sur le développement durable. Ses caractéristiques sont les suivantes :

97 panneaux photovoltaïques au total, répartis sur une surface de 102 m2 et dotés d’une capacité de 15 kWc, sont intégrés à la toiture et à la structure brise-soleil. Le système est connecté au réseau et prend en charge l’ensemble des besoins en électricité de la maison.
Un système de ventilation mécanique double-flux parcourt toute la charpente de la maison. Une seule pompe est utilisée pour le chauffage et le rafraîchissement du logement. Ce système produit également de l’eau chaude, en fonction de l’exposition au soleil.
Le logement est complètement isolé et tous les équipements de la cuisine appartiennent à la classe énergétique A.
La maison est entièrement automatisée : tous les appareils et les accessoires (y compris les rideaux) sont contrôlés par un système domotique.
Un système complexe de récupération de l’eau de pluie diffuse l’eau dans toute la maison afin de maintenir une température constante dans les pièces en été comme en hiver.
Le bâtiment est constitué de matériaux naturels et recyclables tels que le bois, l’acier recyclé et la terre.
L’Armadillo Box a été conçu et construit par une équipe de 50 étudiants de l’ENSAG, en partenariat avec l’INES et les GAIA, et notamment avec l’aide de l’entreprise Tenesol.

Les étudiants ont construit deux maisons Armadillo Box pour ce projet. L’une d’entre elles sera utilisée pour le concours SD 2010 et l’autre sera présentée dans le village solaire de l’INES (Institu National de l’Energie Solaire), dans les locaux de l’institut, au Bourget du Lac. Ainsi, le projet bénéficiera d’une meilleure diffusion, puisque l’INES emploie 3 000 salariés et accueille chaque année dans ses locaux plus de 6 000 professionnels du secteur.
source: www.ecolopop.info
Lien : http://www.solardecathlon.fr/fr/