Bonjour, je m’appelle Peter Šišovský, je suis de Nové Mesto nad Váhom, et je me consacre à la diffusion sur CB zone.

Ainsi donc êtes vous radioamateur…

C’est cela, un radioamateur sans licence, un cibiste qui s’y consacre depuis 3, 4 ans qui connaît des radioamateurs des alentours de Nové Mesto, de la République tchèque et de la Slovaquie, plus particulièrement ceux qui aiment se hisser sur des collines.

Comment êtes-vous devenu radioamateur?

C’était un peu mon rêve d’enfant, cela m’intéressait quand j’étais petit. Mais dans les années 80 les barrières politiques étaient grandes. Ces dernières années je me suis dit : Le temps est venu… J’ai acheté un poste émetteur, avec mon père nous avons installé une antenne, malgré des malentendus avec les voisins. Si j’ai le temps, j’écoute la radio, j’aide des chauffeurs sur le canal 10. Parlant chauffeurs, nous y avons une personne, qui s’y consacre pleinement.

Vous évoquez là les routiers, les chauffeurs de camion n’est-ce pas?

Oui c’est bien d’eux qu’il s’agit. Par l’intermédiaire de ce canal 10 se transmettent des infos, où se trouve des policiers, où il est possible de bien manger, et d’autres informations qui font partie du secret des télécommunications, nous les aidons. Cette personne spécialisée se présente sous le pseudonyme Jožo Železno, nous avons des noms de radiocommunication, par exemple, je suis Peter Nové Mesto, il y a par exemple Python Prievidza et d’autres. Donc, concernant les routiers, ce Jožo Železno est un cibiste qui opère depuis de nombreuses années, il a vécu la moitié de sa vie sur CB, il a une grande éxpérience.

Le matin il allume son poste émetteur, il écoute les camionneurs, il écoute la radio, il regarde internet. Et il les aide. «Oui, là il y a un contrôle, là des embouteillages, eux lui donnent des informations qu’il retransmet . Son poste émetteur est situé au 8ème étage, ce n’est pas très élevé pour la pratique CB, Nové Mesto n’est qu’à 200 m d’ altitude. Mais on peut l’entendre au delà de 10 km. Donc les camionneurs savent « Attention près de Beckov il y a un contrôle! »

Ou encore nous organisons des concours. Notre CB club, dont le sigle est SCBR annonce un concours, par exemple ces derniers temps le thème était « Les ondes sans frontières ». Et nous radioamateurs nous occupons des quotas attribués sur un territoire défini, nous y installons une tente, une antenne, et nous émettons.

Pourquoi on appelle cela un concours?

C’est parce que nous avons besoin de nous amuser, une distraction, c’est comme un hobby, comme les chevaux ou le jardinage. Donc, nous allons dans la montagne, et nous émettons. Il s’agit par exemple du plus grand nombre de communications, soit avec les cibistes positionnés sur des collines ou ceux qui émettent depuis chez eux.

Et puis à la base ces QTH, se sont des positions, donc le territoire est divisé en zones de 5 km sur 5 km, et nous comptons les distances de la communication, 1 km égal à un point. S’il s,agit d’une femme qui communique, c’est d’autant plus rare, donc attribution du double de points. Encore mieux si l’ on communique avec des jeune de moins de 18 ans, c’est encore plus de points .Mais le plus recherch- et apprécié c’est de capter une expédition dans des pays lointains, aux pôles par exemple.

RSI a des auditeurs sur les OC qui nous écrivent, ce dont nous les remercions. Auriez vous un message à leur faire passer ?

Je salue vos auditeurs sur OC. Que les conditions atmosphériques nous soient favorables plutôt que néfastes. 73! comme nous l’exprimons sur la CB. Ou un autre type de salutation plus familier que nous utilisons avec les dames. 88!

source: RSI
Ecoutez le reportage de RSI :[audio:http://www.radiocom.org/wp-content/uploads/ressexterne/soundRSI_29666]