Article paru dans l’édition du Mardi 1 Juin 2010 des Dernières Nouvelles d’Alsace

Deux des clichés pris par les appareils embarqués dans Gymnasonde. A gauche, une photo aérienne de Strasbourg prise à la verticale de la place Kléber. A droite, une autre enregistrée depuis la stratosphère, pour illustrer la rotondité de la Terre.

Strasbourg / Le ballon météo des lycéens de Sturm retrouvé
Les dernières nouvelles de la nacelle envoyée samedi dans la stratosphère par des élèves du Gymnase Jean-Sturm sont très bonnes. En effet, les radioamateurs déployés en Forêt-Noire pour les aider à retrouver leur engin ont localisé Gymnasonde, vers 15 h, au sud de Calw (Allemagne) à 4 km du point de chute estimé. Arrivés à point nommé, ils ont même filmé son atterrissage dans un champ non cultivé.
Conçu par huit élèves lire la suite…

Et dans le journal interne du lycée:
Un ballon pour l’école : mission réussie !

Le projet réalisé par le groupe de technologie de Monsieur Nominé a été mené à bien ! Le ballon stratosphérique a quitté le place Kléber vers 11 heures 55 et la nacelle récupérée le soir même ! Tout s’est réalisé au mieux : la bonne humeur était au rendez-vous, le lancer s’est effectué dans des conditions optimales, nous avons pu suivre le trajet du ballon tout au long du vol grâce
à un GPS embarqué et aux radios-amateurs de Strasbourg ! Tous les résultats des expériences scientifiques embarquées ont été reçus et ont pu être exploités.

Selon les prévisions, qui prévoyaient un atterrissage près de Calw (est de Stuttgart) chez nos voisins allemands, l’atterrissage s’est fait un peu plus au nord de cette ville. La nacelle a atterri dans un champ fraîchement labouré et a paru comme neuve après une descente de, tout de même, 30 000 mètres ! Elle a été très vite récupérée par une équipe de ces fameux radios-amateurs qui ont suivi le ballon sur les routes. Ils ont rapidement ramené la nacelle à Strasbourg, ce qui a permis au groupe de technologie composé de: Antoine Fréchard (4e3), Camille Mertz (3e3), Pierre Brua (2de1), Pierre Jeannel (2de 7), Olivier Dubois (2de 6), Constant Razel (2de 5) et David Liu (2de 8) de découvrir tout de suite les magnifiques photos prises par l’appareil embarqué.
Il nous faut, bien entendu, remercier Le Centre National d’Etudes Spatiales, Planète Sciences, et L’Aspa Strasbourg pour leur précieux capteur et les radios-amateurs de Strasbourg ! Mais aussi Madame Danièle Fristot de l’université de Metz qui a suivi le projet, Monsieur Pierre Scheidecker,
responsable de Planète Sciences Alsace, Monsieur David Jouffroy, aérotechnicien du Pavillon des sciences de Montbéliard, Monsieur Nominé qui a mis en place le groupe de “ techno” et Monsieur Courbière, veillant inlassablement au grain !
David Liu

Cliquez ici pour voir en haute-résolution la vue de la cathédrale de Strasbourg prise par l’appareil photo numérique de la nacelle