L’info nous avait échappée, Michel avait oublié de nous prévenir, info du 18 mai 2010:
Le parachute de secours de Michel Fournier s’est ouvert alors qu’il était encore dans la nacelle. L’origine du déclenchement de ce système de sécurité tout à fait classique à pour origine une mauvaise interprétation par le système d’une procédure de test d’étanchéité.

Explication : le parachute de secours est déclenché soit manuellement par le parachutiste, soit automatiquement par une capsule barométrique. Pour qu’elle se déclenche, il faut deux conditions :

1 – Une pression atmosphérique correspondant à une altitude de l’ordre de 300 mètres

2 – Une vitesse de variation de pression qui correspond à environ 40 mètres par seconde, ce qui signifierait que le parachutiste est inconscient ou que le parachute principal à mal fonctionné. Durant la période de test de la nacelle alors que Michel Fournier est à l’intérieur respirant de l’oxygène pure on procède à un test d’étanchéité de la nacelle. Comment, en lui faisant croire que l’on est en altitude. Et ce en augmentant la pression dans la nacelle pour reproduire la surpression qui y règne par rapport à l’extérieur lorsque la nacelle monte. Et cette fois-ci il y a eu la conjonction de 2 paramètres :

1 – Une pression avoisinant celle de 300 mètres d’altitude

2 – Une brusque variation de pression faisant croire que l’on est en chute libre. Il n’en fallait pas plus, le système de sécurité à pleinement rempli sa tache.

Malheureusement, les conditions météorologiques se sont dégradées. Bien que le temps reste au beau. La présence d’un jet-stream en altitude interdit tout décollage. Le changement de temps va intervenir en fin de semaine et, donc, compromettre, définitivement, la campagne de lancement de mai 2010. Le prochain créneau de tir envisageable se situe durant la deuxième quinzaine d’août.[/column][/col-sect]

Le ballon stratosphèrique
Contenance 600 000 m3
– Masse de l’enveloppe 1 tonne
– Hauteur 161 m
– Diamètre 115 m
– Surface 6 ha 1/2
– Longueur ballon dégonflé 187 m
– Charge au crochet 750 kg
– Matière Polyéthylène
– Epaisseur 16 microns[/column]
[column]- Gaz utilisé Hélium
– Quantité nécessaire au décollage 4 000 m3
– Temps de gonflage 50 mn
– Altitude maximale 40 000 m
– Altitude -pression 1,7 hPa
– Volume du ballon à altitude maxi 600 000 m3
– Temps de montée 2 h 30
– Temps de redescente de la nacelle 40 mn[/column][/col-sect]

Rappel du projet de Michel Fournier:
Réaliser un saut en chute libre à plus de 40.000 mètres avec un équipement stratosphérique pour battre 4 records du monde et faire progresser la science.
+ d’infos sur le site officiel
le blog de Michel Fournier