Le système de positionnement par satellite fait l’objet d’un programme de modernisation de 8 milliards de dollars. Un nouveau satellite est sur le point d’être lancé à Cap Canaveral.
Lancé il y a une trentaine d’années pour répondre aux besoins de l’armée, le système de positionnement par satellite ou GPS (pour Global Positioning System) facilite désormais le quotidien d’un grand nombre d’entreprises et de particuliers.

Le système GPS est aujourd’hui vieillissant. Même si les 24 satellites en orbite qui fournissent les informations en sont déjà à la 2e ou 3e génération, leurs capacités ne sont plus en mesure de faire face à la demande croissante des applications.

Selon le Los Angeles Times, une enveloppe de 8 milliards de dollars a été débloquée afin de lancer un programme de modernisation destiné à rendre le système plus fiable, plus précis et avec une meilleure couverture. C’est le département espace de Boeing qui a obtenu le contrat pour fabriquer 12 satellites.

Après maints retards, le premier représentant de cette nouvelle génération, le GPS 2F-1, est sur la rampe de lancement de Cap Canaveral. Il devrait être placé en orbite à la fin de la semaine. Ce nouveau modèle voit sa durée de vie augmentée. Il embarque un processeur qui peut être reprogrammé lorsqu’il est dans l’espace ainsi qu’une horloge atomique d’une plus grande précision.

La construction des autres satellites a été confiée à la société Lockheed Martin. D’ici à 10 ans, les 24 engins utilisés dans le système GPS auront été remplacés. En Europe, le programme de positionnement par satellites, Galileo, est encore en phase de déploiement. Il doit être opérationnel en 2014.
source: 01net.com